Anialarra 2009

En matière d'Horizons Cachés, ceux que je dévoile aujourd'hui le sont restés un peu trop longtemps..Bien moins réactif et efficace que l'infatigable PDB qui a déjà largement diffusé sur le site et le blog d'Avalon les résultats de l'Interclub Anialarra 2009, j'ai finalement mis en valeur ce qui pouvait l'être à partir de mes photos. Et tant qu'à faire, à défaut d'un compte rendu perso que je ne ferai probablement jamais, j'ai pris la peine de commenté le montage. Et merci à tous ceux que j'ai côtoyé pendant cette semaine mémorable !


Voir le DIAPORAMA commenté

Un petit résumé quand même ci-dessous de cette édition 2009, que j'avais rédigé à l'attention du Regards mais finalement non publié au profit du rapport officiel bien plus complet.

Et tant qu'à faire, voici aussi en pdf (2.5Mo) une reproduction de l'article auquel j'avais participé en 1988 au terme des expéditions de l'Equipe Spéléo St-Nicolas sur Anialarra



13 ème Expédition Interclubs Anialarra (Pierre St Martin, Août 2009)

Dans la lignée des camps 2008 dont les résultats ont été largement décrits dans le précédent Regards, le SC Avalon, entouré d’autres membres VVS et UBS a poursuivi les explorations sur le système d’Anialarra, l’AN60 et l’AN514 –Vénus.

Trois semaines en août bien remplies avec dans le système d’Anialarra 4 pointes de plusieurs jours qui ont permis de pousser plus en amont encore la Rivière Tintin et une nouvelle branche également active (Quik et Flupke). 800m de topo engrangés et le gouffre des Partages à moins de 100 m du terminus atteint. La jonction PSM-Partages-Anilarra donnerait 110 km de développement….le plus grand de France… 17 entrées, tous des -400 m, une dénivellation de 1440 m ! Un mini traçage a en plus confirmé la communication hydrologique à cet endroit.

Vu l’éloignement de plus en plus problématique des terminus amont de Tintin et aval du Capitaine Haddock, de gros efforts ont été fourni de part et d’autre de l’Aspirateur (-630) dont on est maintenant sûr, grâce à un traçage à l’odeur, qu’il permettra d’éviter tout le cheminement kilométrique, complexe et engagé obligatoire via la méga-trémie.

En aval, à -739m, la trémie Crimson a été revue, sans toutefois être forcée, la désobstruction restera très difficile.

Outre ces résultats déjà satisfaisants, on notera une progression notoire à -475 en direction du FR3. La jonction est imminente.

Dans l’AN60 (rebaptisée Pozo Ryobilti), les étroits méandres à -50 franchis en pré expé, ont donné sur P94, P40 et P108. Arrêt provisoire dans cette superbe cavité à -297, à l’aplomb du système d’Anialarra.

Pozo Venus : situé sur les crêtes du massif, il pourrait donner un accès direct aux amont du système, rajoutant alors 170 m de profondeur. De gros travaux d’élargissement dans une zone instable ont permis une avancée notoire. Les -100 sont en vue et le courant d’air toujours présent.

Diverses autres activités ont été encore menées et ouvrent des perspectives pour la suite prévue déjà fin septembre (une semaine) et forcément en 2010.




2 commentaires:

Muriel et Frank a dit…

Merci pour ce récit. En plus on parle du club (ESS) dont on fait partie. A l'époque il y avait du monde et des motivés pour les grandes explo.

Robert a dit…

Très beau diaporama.Je suis tombé dessus par hasard.
Un spéléo des alpes maritimes France